Mot-clé - tragédie

Fil des billets

mardi 1 novembre 2016

"La symphonie pastorale" d'André Gide #chronique #MardiConseil

Titre : La symphonie pastorale
Auteur : André Gide

"La symphonie pastorale" est un petit roman d'une grande sensibilité. Le style étant fluide et alerte, la lecture est très agréable et on se laisse emporter rapidement dans cet univers teinté de poésie. Néanmoins, il s'agit d'un drame qui prend sa source dans les tragédies grecques.

Gertude, jeune fille orpheline et aveugle, est recueillie par un pasteur et sa famille. Il l'éduque, mais il en tombe amoureux... Il en est de même de son fils, Jacques, que le père éloignera de la famille pour ce motif. Il y a donc un conflit moral important dans cette histoire : la morale chrétienne reste omniprésente et pèse sur tous les personnages comme un couvercle qui les empêche de s'échapper.

J'ai trouvé dans ce livre, dans cette hisoire et chez chacun des personnages, beaucoup d'émotions et de sentiments. L'écriture n'est pas mélodramatique et, à un aucun moment, l'auteur ne cède à la facilité du romantisme et du sentimentalisme. Je ne peux que vous en conseiller la lecture!

Romain

jeudi 28 avril 2016

Citation du jeudi #Citation

"Le temps seul est capable de montrer l'honnête homme, tandis qu'il suffit d'un jour pour dévoiler un félon." Sophocle #Citation

mardi 26 avril 2016

"Oedipe Roi" de Sophocle #chronique

Titre: « Oedipe Roi »
Auteur: Sophocle

Lire les tragédies grecques peut sembler décalé aujourd'hui. Toutefois, leur sens majestueux du malheur les rend incontournables. Tous les grands thèmes sont nés dans ces pièces de théâtre. C'est pourquoi tous les grands auteurs se sont directement inspirés de ces dernières ou les ont étudiées afin d'en découvrir les arcanes secrets.

Parmi les grands auteurs grecs, trois d'entre eux nous ont laissé des pièces dont les noms des personnages sont restés gravés dans l'histoire de la littérature : Agamemnon, Antigone, Electre, Œdipe, Oreste ou encore Phèdre... Chaque personnage est détenteur d'un conflit philosophique ou moral attaché à son nom.

Il faut préciser que ces grands tragédiens grecs (Eschyle, Euripide et Sophocle) ont été vainqueurs de nombreuses fois des concours de tragédies. Les auteurs étaient jugés sur leur capacité à retarder le dénouement de la pièce et à enfermer le héros dans des machinations inattendues. Chacun de ces trois auteurs en a écrit environ une centaine. Beaucoup de ces dernières ont malheureusement disparu avec le temps. En se plaçant dans le contexte historique, il faut prendre en compte que le public allait voir le spectacle en connaissant déjà l'histoire complète (ce qui n'est plus forcément le cas du spectateur d'aujourd'hui).

"Oedipe Roi" est l'une des grandes tragédies de Sophocle. L'histoire est simple : Jocaste et Laïos ont un enfant. Ils consultent l'oracle qui leur indique que cet enfant tuera son père et épousera sa mère. Dès lors, la décision est prise de le faire disparaître. Mais l'enfant survit et est élevé loin de ses parents. Lorsqu'il a grandi, il consulte l'oracle qui lui annonce cette terrible prophétie. Il quitte donc ceux qu'il pense être ses parents pour empêcher la réalisation de la prédiction. De fil en aiguille, il se retrouve à Thèbes, la ville dirigée par Jocaste et Laïos, son père qui a été tué par un vagabond. Thèbes fait alors l'objet d'une malédiction. Le Sphinx pose une question et tue celui qui ne sait répondre à ses questions. Œdipe tente sa chance et réussit l'épreuve. Il est acclamé et fait roi de Thèbes. Il épouse donc Jocaste en récompense. La pièce débute bien des années plus tard, lorsque la vie d’Œdipe est bien entamée et qu'il règne depuis longtemps sur Thèbes... Un terrible fléau s'est à nouveau abattu sur la ville à cause d'un criminel. Ce dernier doit la quitter pour permettre à la cité de retrouver sa sérénité. Œdipe, en bon roi, recherche le coupable...

Cette tragédie retrace les différentes étapes de la prise de conscience de la réalisation de la prophétie. Les dialogues sont menés de main de maître, rédigés avec une maîtrise parfaite de l’ambiguïté. L'horreur de la situation est telle que Sophocle n'a pas besoin d'appuyer sur les sentiments des personnages. Il nous déroule sans artifice le fil de l'histoire. C'est simple et sobre, ce qui rend le tout terriblement efficace sur le plan dramatique.

Pour ceux qui sont intéressés par le théâtre et les tragédies grecques, deux livres d'études sont également recommandés :

  • La naissance de la tragédie de Nietzsche;
  • La tragédie grecque de Jacqueline de Romilly;


Bonne lecture!

Romain

mardi 23 février 2016

"L'Iliade", Homère #chronique

Titre : L'Iliade
Auteur : Homère
Date de la première parution : Indéterminée

Homère est connu pour avoir rédigé l'épopée de "l'Iliade" et de "l'Odyssée" au VIIIème siècle avant JC. La question de savoir s'il a existé (ou non) est une question ouverte et qui n'est pas résolue. Compte tenu du temps qui nous sépare de la rédaction de cette œuvre gigantesque, il est fort probable que personne ne puisse jamais obtenir une réponse définitive. En tout cas, la rédaction de ce texte fait suite à une longue tradition orale puisqu'il s'agit d'une épopée mythique qui était racontée par les aèdes.

L'Iliade relate la fin de la guerre entre les Troyens et les Achéens, guerre qui durait déjà depuis une dizaine d'années... Au moment où le texte débute, les Achéens subissent des revers. Après avoir interrogé les dieux, il s'avère qu' Agamemnon, le chef des Achéens, retient prisonnière une fille d'un prêtre troyen. Achille va à la rencontre d'Agamemnon pour en obtenir la libération. Ce dernier réclame en échange une captive troyenne d'Achille. Celui-ci entre en colère et refuse de poursuivre le combat auprès des Achéens...

Ce qui apparaît de prime abord comme un chant épique relatant des faits de guerre constitue un texte passionnant à plusieurs niveaux. Tout d'abord, les héros font face à des drames personnels qui les déstabilisent. La guerre et les faits d'arme relatés sont décrits d'une manière originale, poétique et colorée. Enfin, ces combats sont doublés d'un autre aspect, merveilleux cette fois, qui dévoile les petites dissensions intestines entre les dieux favorisant tel ou tel camp en fonction de leur préférence. Le tout constitue un texte dans lequel les rebondissements sont nombreux et pose le socle de toute la littérature d'heroic fantasy.

Les spécialistes hellénistes s'accordent sur le fait qu'il n'y a pas d'authenticité historique dans ce long texte. Il s'agit d'une véritable fiction. Il faut donc lire l'Iliade avec autant de fraîcheur que s'il s'agissait d'un texte contemporain. Il y a un réel plaisir à se plonger dans cette histoire dans la mesure où les héros ne sont pas parfaits, ont des caractères bien trempés et que leurs défauts les poussent parfois à prendre des décisions absurdes.

Ce mythe fait partie de la culture générale de tout un chacun de nos jours. Tout le monde connaît, en effet, les noms d'Achille et d'Ulysse, les deux héros principaux. Néanmoins, peu d'entre nous se rappellent pour quelles raisons ces héros ont traversé les siècles. Je vous invite donc à découvrir ces deux guerriers très différents en vous plongeant dans l'un des plus vieux textes écrits connus à ce jour.

Bonne lecture!

Romain

mardi 15 septembre 2015

"Thérèse Raquin" d'Emile Zola

Titre: Thérèse Raquin

Auteur: Emile Zola

1311366-E_mile_Zola_The_re_se_Raquin.jpg

N’avez-vous jamais eu cette impression étrange d’être observé(e) ? Qu’après avoir fait quelque chose de mal, une sensation de mal être vous tenaille au plus profond de vous ? Et bien, Emile Zola décrit à merveille ce sentiment de culpabilité dans son œuvre « Thérèse Raquin ».

L’héroïne, si nous pouvons l’appeler ainsi, est une jeune femme que la vie n’a pas gâtée. En effet, après avoir perdu ses parents, elle est accueillie dans la famille de madame Raquin dont le fils, Camille, deviendra son époux. Toute la vie de Thérèse est déjà tracée. Lasse de cette monotonie, elle rencontre un jour Laurent. La passion les anime et ils envisagent de partager le reste de leur existence ensemble. Cependant, il leur est impossible de vivre pleinement leur amour tant que Camille existe. Comment vont-ils s' y prendre? Ensemble, Thérèse et Laurent prennent une décision qui bouleversera à jamais leur vie et leur relation.

Dans ce huit-clos magnifiquement orchestré par Zola, ce dernier décrit l’état psychologique de chaque personnage. Ici, la psychose est bien menée. Plus on avance dans la lecture, plus la sensation de malaise augmente. Souvenez-vous de cette description infâme du Pont-Neuf et puis la manière dont Zola nous emmène dans l’univers de son ouvrage à l'aide de descriptions sordides.

Ici, l’auteur nous entraîne dans une descente aux enfers de la morale humaine. Il suit la théorie de Shopenhauer selon laquelle les Hommes sont uniquement guidés par leurs désirs sans qu’aucune autre force ne puisse exister. L’ambiance étrange qui plane dans cet ouvrage est ce qui m’a le plus marquée. Zola manie l'art de nous mettre mal à l'aise avec l'histoire. Dans la lignée des « Rougon-Macquart », nous sommes face à une réalité crue sans artifice.

Bonne lecture !

Pauline