Mot-clé - roman

Fil des billets

jeudi 26 janvier 2017

Citation du jeudi #Citation

"Il ne faut pas toucher aux idoles : la dorure en reste aux mains." Gustave Flaubert #Citation

mardi 24 janvier 2017

"Madame Bovary", Gustave Flaubert #Chronique #MardiConseil

Titre: Madame Bovary
Auteur : Gustave Flaubert

« Il s'était tant de fois entendu dire ces choses, qu'elles n'avaient pour lui rien d'original. Emma ressemblait à toutes les maîtresses ; et le charme de la nouveauté, peu à peu tombant comme un vêtement, laissait voir à nu l'éternelle monotonie de la passion, qui a toujours les mêmes formes et le même langage. »

Emma, fille d'un riche fermier, a grandi au couvent. Sa jeunesse est rythmée par des ouvrages au romantisme exacerbé. Elle rêve d'un amour pur, d'un amour merveilleux. Cependant, les choses ne se passent pas comme elle le souhaitait. Mariée à Charles, petit médecin, Emma déchante. Pour échapper à cette vie monotone, la jeune femme succombera à plusieurs vices.

Dans cette œuvre majeure de la littérature française, Flaubert dénonce les dangers du rêve qui dénature la réalité. Plongée dans ses idéaux impossibles, Emma gâche sa vie, ne sachant profiter des bonheurs que la vie lui offre: un mari aimant, une petite fille, une vie tranquille. L'état émotionnel de la jeune femme donnera naissance à un nouveau mot dans la langue française: le bovarysme.

Flaubert fait de « Madame Bovary » une critique sociale de la petite bourgeoisie locale. Les traits des personnages sont caricaturés afin de mieux savourer leurs faiblesses. L'histoire est rythmée par de multiples rebondissements, ce qui la rend passionnante. L'écriture, fluide, et les descriptions comiques de certaines situations nous entraînent dans une lecture agréable.

Œuvre classique que j'avais partiellement étudiée pendant mes études « Madame Bovary » ne m'avait cependant pas, à l'époque, donné l'envie de poursuivre ma lecture. Plusieurs années ont passé, un ami m'a insufflé l'envie de reprendre l'ouvrage. A la fin de ma lecture, j'ai regretté de ne pas l'avoir lu plus tôt. Si vous ne le connaissez pas, à votre tour de le lire !

« Vous profitez impudemment de ma détresse, monsieur ! Je suis à plaindre, mais pas à vendre ! »

Bonne lecture !

Pauline

mardi 17 janvier 2017

"La peau de chagrin", Honoré de Balzac #Chronique #MardiConseil

Titre: La peau de chagrin
Auteur : Honoré de Balzac

peaudechagrin.jpg

Tout au long de la Comédie Humaine, Balzac nous présente des situations de vie et des personnages, mêlant analyse psychologique et intrigues fortes. "La peau de chagrin" est un roman étonnant dans cette longue série. Bien que dépeignant la société du XIXème siècle, il est à part dans l'oeuvre titanesque de Balzac. Premier grand succès de Balzac, ce roman reste parfaitement d'actualité par les thèmes universels et actuels qui y sont abordés : le Désir, le Temps, le sens de la vie et l'insouciance de la jeunesse.

Raphaël, jeune homme ambitieux, se trouve dépourvu de tout espoir dans la société bourgeoise du XIXème siècle. D'humeur morbide, cherchant à se donner la mort, il erre dans les rues de Paris, le soir. Il entre dans un magasin sombre. Là, il fait la rencontre d'un vieil homme qui, parmi toutes les antiquités de son échoppe, le conduit face à la Peau de Chagrin.

Sur cette peau, il y est inscrit dans une langue orientale que Raphaël a étudiée :

Si tu me possèdes, tu possèderas Tout, mais ta vie m'appartiendra, Dieu l'a voulu ainsi. Désire, et tes désirs seront accomplis. Mais règle tes souhaits sur ta vie. Elle est là. A chaque vouloir je décroîtrai comme tes jours. Me veux-tu? Prends. Dieu t'exaucera. Soit!

Il se saisit immédiatement de la peau de chagrin. Et l'histoire continue...

Avec beaucoup de recul, Balzac nous mène à travers ce roman dans une réflexion particulière sur notre propre destinée et sur notre envie d'assouvir nos désirs comme condition de notre bonheur. Au XXIème siècle, dans un monde où l'individualisme et la société de consommation nous poussent à l'accumulation de richesses matérielles et à satisfaire nos désirs les plus fous immédiatement, ce petit roman nous conseille la prudence et nous enseigne la valeur de la vie et de ses petits bonheurs.

Faire d'un roman fantastique un roman psychologique et philosophique, c'est le tour de force réussi de ce livre passionnant. J'espère que vous prendrez autant de plaisir que j'ai eu à le lire (et à le relire) !

Bonne lecture !

Romain

mercredi 11 janvier 2017

Nora Gaspard

Un poignet. Une nuque. Deux pieds nus, puis délicatement posés, l'un après l'autre, sur les touches du piano, au gré des notes qui s'échappent les émotions s'envolant, Nora Gaspard révèle la poésie du corps qui sommeillait en vous.

Musicienne-âme, conteuse érotique, sous son grand chapeau noir, son souffle court jusqu'à vous, jusqu'à vous réveiller de désirs, vous surprendre dans ses chuchotements, surprendre et chasser vos phantasmes les plus obscurs. Ses mots sont des doigts qui courent sur vous jusqu'à ce que ses caresses cessent à la fin du texte. Au bout du sexe.

Eclairagiste de notre imaginaire sensuel, Nora Gaspard ne vit pas sur terre. Pour la rencontrer, à l'amour il faudra vous frotter.

Publications :

Sa page d'auteur sur l'Atrium

Elle tient un blog personnel depuis des années : www.noragaspard.com

Vous pouvez suivre ses humeurs sur Twitter : @NoraGaspard

mardi 20 décembre 2016

"Les maîtres sonneurs", George Sand #Chronique

Titre : Les Maîtres Sonneurs

Auteur : George Sand

dessin-maitre-sonneur.jpg

George Sand est une auteure que j'apprécie énormément. Notamment, j'aime le charme bucolique de ces petits romans "La mare au Diable", "La petite Fadette" et "François le Champi" qui ont bercé une partie de mon adolescence. Habitué que j'étais à ces petites histoires, rien ne m'avait préparé à lire "Les Maîtres Sonneurs." En effet, ce roman est d'une grande densité. Que ce soit sur les thèmes abordés ou sur l'étude des personnages, George Sand nous offre dans ce livre un aperçu de sa grande connaissance de l'âme humaine et de sa capacité à écrire des ouvrages plus imposants que les trois premiers cités précédemment.

Sans dévoiler l'histoire, sachez qu'elle se situe dans le Berry et le Bourdonnais, au XIXème siècle. On y découvre les habitudes et les rites initiatiques des bûcherons et des maîtres sonneurs. L'un des personnages principaux, jeune et asocial, va trouver sa voie et sa place en se révélant grâce à sa nature de musicien.

Il y a un profond magnétisme qui se dégage des situations et des personnages dans cet ouvrage. L'histoire nous absorbe et nous hypnotise littéralement. Les émotions semblent être à l'état brut chez les personnages et s'expriment avec une violence rare. Sans faux semblant, on est face à la vérité nue d'êtres sans demi-mesure. Un roman rafraîchissant qui sent les herbes hautes sous le soleil et le sous-bois. Un roman profond sur le développement de la nature humaine et la construction d'un être.

Bonne lecture !

Romain

vendredi 9 décembre 2016

Jean-Yves Barzic

Être au coeur du monde et de l’actualité, ça laisse des traces… Après avoir été journaliste pendant des années, Jean-Yves Barzic s’est forgé un style d’écriture bien à lui, mêlant une langue pleine de vie, soutenue par un rythme fluide. Cet homme, au caractère bien trempé, possède un sens de l’humour qui désarçonne. Écrivant sur des thèmes graves avec légèreté, sa plume est à l’image de sa personnalité.

Cet auteur breton vous fera naviguer, en toute confiance, à bord de ses histoires sous le souffle de son inspiration. Bon voyage!

Publications :

  • Baroud d'honneur - à paraître 2018 - Editions Secrètes ;
  • Irène ou la dernière pipe - « Edition secrètes - recueil de nouvelles » - 2016 - Editions secrètes ;
  • La Rivière aux Oiseaux - 2014 - illustré par Serge Kergoat - Serge Kergoat éditeur ;
  • Le bout du monde...où tout est possible - 2013 - Editions La Découvrance ;
  • Semois, tabac des Brumes - 2004 - Editions Weyrich-Neufchâteau ;
  • L’Hermine et le soleil, les Bretons au temps de Louis XIV - 1995 - Editions Coop Breizh

mercredi 30 novembre 2016

Franck Leduc

Une scolarité scientifique traditionnelle et exemplaire. Une réussite professionnelle en conséquence. Logique. Un honnête père de famille. Pourtant... Qui imaginerait que, dès la nuit tombée, tel mister Hyde, Franck Leduc se transforme en un écrivain fantasque aux univers variés. Le paradoxe de sa personne réside dans sa capacité à réinventer le quotidien: les situations les plus loufoques ou ubuesques surgissent naturellement, sous sa plume, avec toute la précision horlogère dont le réel est capable.

Vous aimez être surpris et rire aux larmes en découvrant des personnages se retrouver prisonniers de leurs propres pièges ? Vous voulez vibrer avec eux lorsqu'ils seront en prise avec un réel tout aussi absurde que ne peut l'être la vie ? Faites confiance à Franck Leduc pour vous guider dans le dédale du monde, vous montrant scène après scène, les tableaux imaginaires qu'il a écrits pour vous.

Publications :

Vous pouvez suivre ses humeurs sur Twitter : @FranckLfranck

mardi 29 novembre 2016

"Courbe salée" de Nora Gaspard sort en version brochée #Chronique #MardiConseil

Courbe salée

Livrée nue, l'intimité se laisse approcher, découvrir, envier... Le désir la tourmente et l'abandonne sans fard ni pudeur aux yeux du lecteur. Vibrer à l'unisson de la passion et n'être qu'un avec elle, c'est le voile du phantasme levé et le secret dévoilé : la femme mise à nu magnifiée. Laissez-vous tenter par l'aventure d'un voyage à travers le corps féminin, ce corps qui vit et qui réclame sa part de sexe... sa part de sel.

Dans cet ouvrage unique en son genre, Nora Gaspard lève le voile sur l'essence du désir féminin : un va-et-vient incessant entre image et sensations, où l'esprit déraisonne, égaré par les sens. « Courbe salée » est une ivresse intérieure, féminine et érotique... De l'érotisme pour les « grands. » A découvrir sans modération !
Courbe_salee_Final2.jpg

Nora Gaspard

Un poignet. Une nuque. Deux pieds nus, puis délicatement posés, l'un après l'autre, sur les touches du piano, au gré des notes qui s'échappent les émotions s'envolant, Nora Gaspard révèle la poésie du corps qui sommeillait en vous. Musicienne-âme, conteuse érotique, sous son grand chapeau noir, son souffle court jusqu'à vous, jusqu'à vous réveiller de désirs, vous surprendre dans ses chuchotements, surprendre et chasser vos phantasmes les plus obscurs. Ses mots sont des doigts qui courent sur vous jusqu'à ce que ses caresses cessent à la fin du texte. Au bout du sexe. Eclairagiste de notre imaginaire sensuel, Nora Gaspard ne vit pas sur terre. Pour la rencontrer, à l'amour il faudra vous frotter.

En version brochée au prix de 8,00 euros en France :

  • Amazon
  • Sur commande dans toutes les librairies : ISBN-13: 978-2374460260

En version électronique au prix de 3,99 euros sur :

mardi 8 novembre 2016

"Les mots" de Jean-Paul Sartre #Chronique #MardiConseil

Titre : Les mots
Auteur : Jean-Paul Sartre

Ce livre est un roman autobiographique. Dans l'expression même, la contradiction surgit : comment un roman peut-il en même temps être autobiographique ? Cette question est restée longtemps présente dans mon esprit. Non pas que je sois fermé, mais le terme roman évoque évidemment la fiction alors que l'autobiographie, c'est la réalité. Comment mêler les deux ? Mystère... En fait, le roman autobiographique est l'histoire de la vie de son auteur, légèrement romancée, c'est-à-dire qui tait ce qui ne doit pas être dévoilé et raconte, parfois avec un peu plus d'emphase, ce qui a été.

Ce roman - nommons-le de cette manière - retrace les premières années du petit Jean-Paul Sartre. Il dévoile comment les livres représentaient une source de fascination et comment, peu à peu, il les a apprivoisés. Ensuite, c'est l'écriture qui apparaît dans son existence et sa vocation d'écrivain qui se révèle à lui-même. Les luttes intérieures pour se détacher de l'idéal romantique de l'artiste, de celui qui écrit, de l'intellectuel... L'objectif était, pour lui, de se réaliser à travers l'écriture.

J'avais trouvé ma religion : rien ne me parut plus important qu'un livre.

Ce cheminement d'un enfant est retracé avec l'écriture habile d'un homme de lettres accompli. La narration est fluide : les sentiments et les émotions sont ciselés. On "sent" l'évolution de l'enfant malgré le regard impitoyable que lui porte son aîné. Il y a un effet saisissant de perspective qui prend le lecteur en otage. Au-delà du caractère voyeur de l'ouvrage, qui nous conduit dans l'antichambre d'un des plus grands esprits du XXème siècle, cet ouvrage permet de comprendre, peut-être un peu mieux, comment on devient écrivain.

Longtemps j'ai pris ma plume pour une épée : à présent je connais notre impuissance.

Bonne lecture!

Romain

mardi 1 novembre 2016

"La symphonie pastorale" d'André Gide #chronique #MardiConseil

Titre : La symphonie pastorale
Auteur : André Gide

"La symphonie pastorale" est un petit roman d'une grande sensibilité. Le style étant fluide et alerte, la lecture est très agréable et on se laisse emporter rapidement dans cet univers teinté de poésie. Néanmoins, il s'agit d'un drame qui prend sa source dans les tragédies grecques.

Gertude, jeune fille orpheline et aveugle, est recueillie par un pasteur et sa famille. Il l'éduque, mais il en tombe amoureux... Il en est de même de son fils, Jacques, que le père éloignera de la famille pour ce motif. Il y a donc un conflit moral important dans cette histoire : la morale chrétienne reste omniprésente et pèse sur tous les personnages comme un couvercle qui les empêche de s'échapper.

J'ai trouvé dans ce livre, dans cette hisoire et chez chacun des personnages, beaucoup d'émotions et de sentiments. L'écriture n'est pas mélodramatique et, à un aucun moment, l'auteur ne cède à la facilité du romantisme et du sentimentalisme. Je ne peux que vous en conseiller la lecture!

Romain

- page 3 de 8 -