Mot-clé - roman

Fil des billets

mardi 13 février 2018

Les ebooks "amoureux" à 1,99€ pour la Saint-Valentin #MardiConseil

Pour fêter la Saint-Valentin, nous avons sélectionné tous les ebooks qui ont trait à l'amour et avons décidé de les mettre à 1,99€ au lieu de 3,99€ du 14 février au 16 février 2018. Afin de vous aider dans votre choix, nous avons réparti les ouvrages en deux catégories : les romantiques et les sulfureux. La seconde catégorie est plutôt réservé aux personnes majeures...

* Les romantiques

Couverture_Burger_Royal_finale.jpeg



Couv_BR_2_Final.jpg







* Les sulfureux

couverture_HdF_finale2.jpg

  • Hurler des fleurs - Recueil de textes érotiques - décembre 2015 - Les éditions secrètes



Courbe_salee_Final2.jpg







couverture_carnet_ero.jpg

mardi 16 janvier 2018

La version brochée de "L'essence du Mal" de Laëtitia Idir est disponible! #MardiConseil

L_essence_du_mal_2_ebook.jpeg

L'essence du Mal

Aurez-vous le courage d'explorer les profondeurs d'un être? De plonger dans la tête d'un tueur? De découvrir l'essence du Mal?

Marc vivait une enfance normale avant que son grand-père n'emménage dans la maison familiale. Son monde change... ses envies changent... Marc se sent invincible. Jusqu'au jour où il découvre la vérité...

Laëtitia Idir signe ici son premier thriller. L'auteure nous offre une intrigue haletante mêlant fantastique et psychologie.

La version brochée est disponible sur commande dans toutes les librairies.% ISBN 978-2-37446-028-4% 392 pages % Prix public : 16 euros TTC%%

Egalement paru en version numérique et en vente notamment sur les sites suivants :

Amazon http://amzn.to/28PPsjx
Bookeen http://bit.ly/28UGRe1
Le furet du nord http://bit.ly/28MMVUc
7switch http://bit.ly/28Mzmq6
Et bien d'autres encore...

Prix public TTC: 5,99 €
ISBN: 978-2-37446-027-7%%

Laëtitia Idir

Laëtitia Idir est une aventurière. Son inspiration est puisée dans l'exploration de routes lointaines, de virées nocturnes... Revenue la tête chargée d'images, d'émotions, elle se met à écrire. Sa plume glisse, les éléments s'enchaînent et son histoire émerge. Elle nous plonge alors dans un univers sombre. Inexorablement, ses personnages se retrouvent prisonniers de leurs propres angoisses, prison psychologique dont les barreaux sont faits de cauchemars. Dans leur lutte pour la survie, ils nous entraînent dans leur folie... Laëtitia Idir, aventurière de l'âme, armée de son écriture, nous ouvre de nouveaux horizons.

lundi 8 janvier 2018

Bonne année 2018!

FB_IMG_1514925844854.jpg

Toute l'équipe des éditions secrètes vous souhaite une merveilleuse année 2018, que vos lectures soient toujours aussi passionnantes et vous fassent voyager vers de nouveaux imaginaires.

Les éditions secrètes, ce sont des rencontres incroyables avec nos auteurs et nos lecteurs. Nous vous remercions tous, vous qui nous suivez chaque jour. Un merci particulier à notre fée correctrice.

L'année 2017 a vu apparaître plusieurs titres:

L'année 2018 nous offre de nouveaux beaux projets, notamment avec les sorties brochées de tous nos ouvrages numériques:

Mais ce n'est pas tout! 2018 annonce des nouveautés chez les éditions secrètes mais... *chut* Ce sont encore des secrets! Nous pouvons dès maintenant vous dévoiler nos deux prochains titres en version numérique:

  • « Baroud d'honneur » de Jean-Yves Barzic
  • « Le naufrage de Rose » de Jean-François Joubert

Il y a encore quelques nouveautés qui dorment dans les tiroirs et qui viendront alimenter vos bibliothèques.

Encore une bonne fois, nous vous souhaitons une excellente année 2018!

L’équipe des éditions secrètes

mardi 19 décembre 2017

Dreanum - P. Lunahël : sortie en version brochée #MardiConseil

Dreanum de P. Lunahël

Londres, fin du XIXème siècle, quatre agents de Scotland Yard meurent empoisonnés. Alors que l’unique témoin, Maéva Redinsky, va livrer ses secrets aux autorités, celle-ci s’effondre à son tour devant le poste de police. Il n’en fallait pas plus pour que l’inspecteur Ruben Abott mène l’enquête.

Doté de méthodes d’investigations singulières, il remonte petit à petit vers le seul point convergent des indices : une île aussi mystérieuse qu’invisible.

Entre rencontres improbables, aventures exaltantes et courses de flydrones, l'enquêteur va devoir s’adapter à son nouvel environnement et apprendre à faire confiance à ses nouveaux alliés. Mais sont-ils vraiment tous du bon côté ?

Dans un monde tout de cuivre et de vapeur, P. Lunahël signe ici son premier roman dans lequel chacun de ses personnages devra se battre pour ses idéaux.

Laissez-vous porter par l’univers singulier de « Dreanum ».

La version brochée est disponible au prix de 19 euros dans toutes les librairies (sur commande).

En vente en ebook au prix de 4,99 euros sur:

Bookeen
7switch
Kobo
Amazon

Et bien d'autres encore!

Illustration: Tiphs
Nombre de pages: 400
ISBN: 978-2-37446-031-4

Date de publication numérique: 24 février 2017
Date de publication en brochée : 1er décembre 2017

mardi 12 décembre 2017

Le laboratoire d'écriture : construire un scénario #MardiConseil

Le scénario est un élément qui peut paraître fondamental dans un ouvrage... Et pourtant, résumé en quelques phrases, peu de scénarios sont vraiment originaux. Que ce soit une histoire d'amour ou une quête pour sauver le monde, en définitive, qui n'a pas déjà écrit une histoire qui raconte, peu ou prou, la même chose?... Cela peut avoir un côté désespérant et bon nombre de tentatives littéraires meurent avant même d'avoir été écrites, faute d'originalité.

Pourtant, raconter une énième histoire d'amour peut permettre d'y découvrir de nouveaux aspects, pour peu qu'on porte un peu d'attention à la manière dont se déroule le scénario. C'est l'histoire d'un homme qui rencontre une femme. Dès le premier regard, ils tombent amoureux. Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Une telle histoire n'intéresse personne. Le bonheur, en premier lieu, ne doit pas être offert aux personnages. Il faut laisser ça à la vraie vie... Au contraire, il faut promettre le bonheur aux personnages, mais les empêcher de l'obtenir... Tout au moins dans un premier temps.

C'est l'histoire d'un homme qui rencontre une femme. A ce moment-là, il faut créer une situation de vie qui rend précaire et impossible une rencontre amoureuse. Se rendant à l'enterrement de son grand-père, de l'autre côté de la rue, il la voit qui marche à vive allure. Après avoir éveillé l'attention du lecteur, on peut sortir de la scène... Le personnage repense à des souvenirs de vacances. Un vieil amour, une petite jeune fille à laquelle il n'a jamais osé avouer ses sentiments lui revient en mémoire... Il sort de sa rêverie. Et si c'était elle ? Lorsqu'il reprit ses esprits, elle avait disparu. Il suivait le cortège funéraire, lentement.

Ainsi, les allées et venues dans l'esprit du personnage sont autant de moyens de nous le faire connaître, tout en rythmant l'écriture. En développant bien, on peut même en faire des chapitres complets et cette simple scène peut devenir une histoire à part entière. Dans tous les cas, il est important dans un ouvrage d'avoir une structure de scénario non linéaire. Si le fil du temps s'écoule, et que les évènements se suivent dans l'ordre, sans flash-back, sans prise de conscience, sans hésitation de la part des personnages : l'histoire restera pauvre et peu intéressante.

Ce qui intriguera et captivera un lecteur, c'est le fait que sa curiosité sera titillée. Peu nombreux sont les lecteurs qui ne souhaitent pas être bousculés dans le déroulement de l'histoire. Même si ce que vous avez prévu de raconter est linéaire : désorganisez votre récit au moment de le dérouler. Vos lecteurs n'en seront que plus satisfaits!

Romain

mardi 28 novembre 2017

"La communion des guetteurs", Roger Pischler #Chronique #MardiConseil

lesguetteurs.jpg

Le Destin frappe à la porte de tout un chacun sous des formes très différentes. Pour Antoine Sénéva, cela prend la forme d'une lettre recommandée. Cette dernière, écrite quelques années auparavant par son oncle décédé depuis dix ans, lui ouvre des portes sur un autre monde, un autre chemin de vie. De coïncidences en événements surprenants, Antoine sera conduit jusqu'à retrouver ses racines spirituelles en Egypte...

Avec une écriture maîtrisée, Roger Pischler nous fait voyager dans le temps et dans l'espace. Ce roman est de ceux qui comptent dans une vie, qui ouvrent des portes sur une autre compréhension du monde, pour permettre à chaque lecteur de trouver le chemin de lui-même. Roman initiatique, "La Communion des Guetteurs" fait partie de ces rares livres qui vivent avec vous et vous accompagnent longtemps après avoir été refermés.

En version brochée, à 15 euros TTC, sur commande dans toutes les librairies. ISBN : 978-2374460024

En version ebook à 3,99 euros TTC sur :

Roger Pischler

Sous son chapeau et ses lunettes en écaille, une silhouette intriguante se profile. Né à Louxor dans les années quarante, d'une mère sicilienne et d'un père français, Roger Pischler est avant tout un citoyen du monde. Le croisement des cultures a fait émerger en lui un profond amour pour l'humain en général. Doté d'un charisme naturel, sa personne est à l'image de son écriture. Il respire la joie et la sagesse. Epicurien et artiste, il vous entraîne dans son monde littéraire où s'entremêlent aventure et réflexions sur la vie, ce qui imprime un caractère initiatique à des textes au ton léger.

vendredi 20 octobre 2017

"Burger royal - Quand le destin s'en mêle" de Laure Allard-d'Adesky

Couv_BR_2_Final.jpg

Après des retrouvailles dignes d'un conte de fées, Eléonore peut enfin profiter de sa nouvelle vie. Entre son mariage et les confidences de sa belle-soeur, notre héroïne a beaucoup à faire.
Mais alors que tout laissait croire au bonheur absolu, le destin s'en mêle à nouveau. Comment notre pétillante Eléonore va-t-elle surmonter ces épreuves? L'amour peut-il résister à tout?

Dans la continuité du premier tome de "Burger Royal", Laure Allard-d'Adesky nous régale encore une fois avec la fraîcheur de son écriture.

Laure Allard-d'Adesky

Bien que n'étant pas couturière, Laure Allard-d'Adesky sait adapter la taille des rêves pour les petits comme pour les plus grands. Auteure de nombreux contes pour la jeunesse, elle ose s'aventurer, pour notre plus grand bonheur, dans les mondes sombres afin de nous faire voyager à ses côtés. Pas de crainte à avoir, nous restons en sécurité avec elle en guide expérimentée. Son amour de la vie se retrouve dans ses histoires où les émotions vont et viennent comme des vagues sur le rivage de l'imaginaire. Alors, installez vous confortablement et abandonnez-vous dans ses rêves...

ISBN: 978-2-37446-037-6

Disponible, à 3,99 €, sur les sites suivants :

Bookeen: http://bit.ly/2zzrQdn
7switch: http://bit.ly/2yAbhzv
Kobo: http://bit.ly/2gv9TYR
Amazon: http://amzn.to/2gmrQoJ

mardi 3 octobre 2017

Le laboratoire d'écriture : description d'un personnage #MardiConseil

Il est important pour un lecteur de se faire une idée précise des personnages. La manière dont le romancier va les décrire est très importante. Les éléments physiques peuvent tout aussi bien traduire des éléments de personnalité du personnage. Il est possible également de choisir une situation qui le montrera tel qu'on le percevra tout au long de l'histoire. Ainsi, dans Madame Bovary, Flaubert choisit de nous décrire Charles Bovary comme étant jeune et déjà gauche... Il est immédiatement ridicule comme nous l'apprend cette première description faite dans le premier chapitre du livre :

Resté dans l’angle, derrière la porte, si bien qu’on l’apercevait à peine, le nouveau était un gars de la campagne, d’une quinzaine d’années environ, et plus haut de taille qu’aucun de nous tous. Il avait les cheveux coupés droit sur le front, comme un chantre de village, l’air raisonnable et fort embarrassé. Quoiqu’il ne fût pas large des épaules, son habit-veste de drap vert à boutons noirs devait le gêner aux entournures et laissait voir, par la fente des parements, des poignets rouges habitués à être nus. Ses jambes, en bas bleus, sortaient d’un pantalon jaunâtre très tiré par les bretelles. Il était chaussé de souliers forts, mal cirés, garnis de clous.

Flaubert, Madame Bovary

On se rend compte que Charles est habillé d'une tenue bigarrée qui le rend ridicule... En plus, il est dans des vêtements visiblement trop petits pour lui, ce qui ajoute à sa singularité compte tenu de sa grande taille par rapport à ses camarades de classe... Sa coiffure, bien propre et bien taillée pour l'occasion, lui donne un air bête... Et c'est ainsi que le lecteur prend conscience que ce Charles Bovary va devoir se battre tout au long du roman pour être à la hauteur.

Dans un autre style, Balzac est réputé pour ses longues descriptions des environnements de vie. Ce n'est pas anodin. Il y a derrière cette attitude littéraire la volonté d'informer le lecteur sur la psychologie des personnages. Ainsi, dans le père Goriot, il décrit la maîtresse de la pension de cette manière :

Bientôt la veuve se montre, attifée de son bonnet de tulle sous lequel pend un tour de faux cheveux mal mis, elle marche en traînassant ses pantoufles grimacées. Sa face vieillotte, grassouillette, du milieu de laquelle sort un nez à bec de perroquet ; ses petites mains potelées, sa personne dodue comme un rat d’église, son corsage trop plein et qui flotte, sont en harmonie avec cette salle où suinte le malheur, où s’est blottie la spéculation, et dont madame Vauquer respire l’air chaudement fétide sans en être écœurée. Sa figure fraîche comme une première gelée d’automne, ses yeux ridés, dont l’expression passe du sourire prescrit aux danseuses à l’amer renfrognement de l’escompteur, enfin toute sa personne explique la pension, comme la pension implique sa personne.

Balzac, Le père Goriot

En quelques lignes, il nous montre à quel point cette femme est sèche d'émotions et de sentiments au plus profond d'elle. Sa corpulence suggère, non pas de l'appétit pour la vie, mais plutôt le profit. Elle profite. Elle est comme une sangsue pour ses pensionnaires. La pension Vauquer, lieu du drame, est un lieu qui ne rayonne pas de vie. Par la description de madame Vauquer, on sait que les pensionnaires sont au purgatoire, ce lieu entre le paradis et l'enfer. Ses yeux ridés traduisent tout son registre d'émotion, passant du sourire hypocrite à la rigueur du créancier qui recompte son argent. La clé nous est donnée directement : toute sa personne explique la pension, comme la pension implique sa personne.

A travers ces deux exemples, vous avez la possibilité de détailler deux visions de la description d'un personnage. D'une part, l'aspect extérieur (Charles Bovary décrit par ses vêtements) donne des indications sur ce que sera le futur du personnage, ainsi que les aspects de sa personnalité avec lesquels il devra se battre. D'autre part, l'aspect physique du corps (madame Vauquer et son petit côté dodue) traduit la manière d'être dans sa vie et une partie de sa personnalité.

Dans tous les cas, vous constatez qu'une bonne description d'un personnage se doit d'être en cohérence avec le reste de son histoire et de son environnement. A défaut, le lecteur ne se laissera pas prendre...

Romain

mardi 26 septembre 2017

Le laboratoire d'écriture : créer un personnage #MardiConseil

Les personnages sont centraux dans la mise en place d'une bonne histoire. Ainsi, leur personnalité peut être la seule justification du livre. On peut penser notamment à Emma Bovary dans "Madame Bovary" de Flaubert ou encore à la plupart des romans de la comédie humaine de Balzac... Néanmoins, pour réaliser ce tour de force de créer un personnage cohérent, il faut le préparer avant de se lancer dans le processus créatif... Si tous ceux qui écrivent ont déjà joué au portrait chinois, peu pensent pourtant à réaliser l'équivalent pour caractériser et rendre originaux les héros de leurs histoires. Voici donc une petite liste de questions destinées à dessiner les contours des habitants de vos futurs écrits...

  • Ses prénom et nom ?
  • Sa description physique ?
  • Sa formation ? Son métier ?
  • Sa biographie ?
  • Son plus grand succès ?
  • Son plus grand échec ?
  • Son premier amour ?
  • Ce qu'il voudrait être ?
  • Le don de la nature qu'il voudrait avoir ?
  • Le principal trait de son caractère ?
  • Son principal défaut ?
  • Son occupation préférée ?
  • Ses passions ?
  • Son objet fétiche ?
  • Sa manière de s'habiller ?
  • Quel serait son plus grand malheur ?
  • La couleur qu'il préfère ?
  • Ce qu'il déteste par-dessus tout ?
  • Comment il va mourir ?
  • État d'esprit actuel ?
  • Sa devise ?
  • Son épitaphe ?

Cette liste n'a rien de définitif. Chacun peut en utiliser une différente. Par ailleurs, il est régulier que les réponses données aux questions soient modifiées dans le courant de l'écriture. En effet, on s'aperçoit parfois que tel trait de caractère n'est pas assez saillant ou que tel caractéristique se révèle au fil des actions. Cette inspiration qui vient pendant la création doit être accompagnée pour ne pas perdre le lecteur. Toutefois, cela nécessite également d'avoir conscience de son intervention : le texte devra être retravaillé plus tard afin que le personnage conserve sa cohérence tout au long de l'histoire. La liste de questions raturées est un bon indice qu'une relecture sera nécessaire... D'où la bonne idée d'écrire les fiches de personnages sur du papier plutôt que dans un ordinateur : elles seront ainsi matériellement accessibles pendant le processus d'écriture et laisseront apparaître les différentes modifications qu'elles auront subies immanquablement.

Il ne reste plus qu'à vous laisser prendre possession de cette liste de question pour créer des personnages plus vrais que nature.

Romain

mardi 12 septembre 2017

Le laboratoire d'écriture : conserver des idées et les faire évoluer #MardiConseil

Trouver une idée intéressante à développer en roman se produit de temps en temps... pour peu qu'on parte à sa recherche. Néanmoins, la retenir et la développer, ce n'est pas toujours chose facile. En effet, lorsque nous sommes occupés à travailler et que l'inspiration vient, impossible d'utiliser cet étincelle qui vient de jaillir! Nous sommes en déplacement et rien pour écrire, nous voici en train de rêvasser à ces différents développements... A refaçonner, refabriquer le scénario et les personnages et puis on arrive à bon port. On retrouve sa vie qu'on avait mise entre parenthèses quelques temps, le temps d'une rêverie, et tout défile à nouveau. Le soir, on s'aperçoit avec dépit que ce magnifique roman est flou dans notre mémoire et qu'il n'en reste que quelques bribes dans le meilleur des cas, voire que tout est oublié!

Pour remédier à ces difficultés, il faut prendre des notes. On ne peut pas se promener toute la journée avec son ordinateur portable sous le bras. Comment faire ? Deux outils très simples sont indispensables : un crayon et un petit carnet. Ainsi, vous pourrez prendre des notes à n'importe quel moment de la journée. Le premier avantage est bien sûr d'avoir une mémoire efficace. Le second, et non des moindres, c'est que les idées, qui vous auront paru extraordinaires au moment où elles auront germé, pourront être réévaluées à l'aune d'un esprit clair. Parfois, vous verrez qu'il faut les abandonner. Le troisième avantage, c'est d'avoir la possibilité de combiner les idées de second rang... Celles qui ne sont pas assez bonnes pour faire un roman mais qui sont suffisamment intéressantes pour faire une scène. Avec un petit carnet à portée de main, vous vous offrez la possibilité d'avoir de l'inspiration quand justement cette dernière vous a abandonné.

Le mythe de l'écrivain qui se met à sa table et qui écrit d'un seul jet un roman a vécu. Aujourd'hui, les prises de notes et les recherches sont les méthodes de travail de ceux qui réussissent. Dans notre monde où tout va vite, seul un petit carnet vous permettra de conserver à bout de crayon les idées qui n'attendront pas que vous soyez à votre table de travail pour venir vous visiter... Par ailleurs, lorsque vous observerez votre environnement, vous pourrez noter une attitude corporelle, une phrase entendue dans la rue ou encore une scène qui vient de se dérouler devant vous. Ces petits éléments vous permettront d'ajouter à votre récit des éléments de réalité.

Soyez constructif et faites du petit carnet votre compagnon inséparable.

Romain

- page 1 de 8