Mot-clé - ecriture

Fil des billets

mardi 12 septembre 2017

Le laboratoire d'écriture : conserver des idées et les faire évoluer #MardiConseil

Trouver une idée intéressante à développer en roman se produit de temps en temps... pour peu qu'on parte à sa recherche. Néanmoins, la retenir et la développer, ce n'est pas toujours chose facile. En effet, lorsque nous sommes occupés à travailler et que l'inspiration vient, impossible d'utiliser cet étincelle qui vient de jaillir! Nous sommes en déplacement et rien pour écrire, nous voici en train de rêvasser à ces différents développements... A refaçonner, refabriquer le scénario et les personnages et puis on arrive à bon port. On retrouve sa vie qu'on avait mise entre parenthèses quelques temps, le temps d'une rêverie, et tout défile à nouveau. Le soir, on s'aperçoit avec dépit que ce magnifique roman est flou dans notre mémoire et qu'il n'en reste que quelques bribes dans le meilleur des cas, voire que tout est oublié!

Pour remédier à ces difficultés, il faut prendre des notes. On ne peut pas se promener toute la journée avec son ordinateur portable sous le bras. Comment faire ? Deux outils très simples sont indispensables : un crayon et un petit carnet. Ainsi, vous pourrez prendre des notes à n'importe quel moment de la journée. Le premier avantage est bien sûr d'avoir une mémoire efficace. Le second, et non des moindres, c'est que les idées, qui vous auront parues extraordinaires au moment où elles auront germé, pourront être réévaluées à l'aune d'un esprit clair. Parfois, vous verrez qu'il faut les abandonner. Le troisième avantage, c'est d'avoir la possibilité de combiner les idées de second rang... Celles qui ne sont pas assez bonnes pour faire un roman mais qui sont suffisamment intéressantes pour faire une scène. Avec un petit carnet à portée de main, vous vous offrez la possibilité d'avoir de l'inspiration quand justement cette dernière vous a abandonné.

Le mythe de l'écrivain qui se met à sa table et qui écrit d'un seul jet un roman a vécu. Aujourd'hui, les prises de notes et les recherches sont les méthodes de travail de ceux qui réussissent. Dans notre monde où tout va vite, seul un petit carnet vous permettra de conserver à bout de crayon les idées qui n'attendront pas que vous soyez à votre table de travail pour venir vous visiter... Par ailleurs, lorsque vous observerez votre environnement, vous pourrez noter une attitude corporelle, une phrase entendue dans la rue ou encore une scène qui vient de se dérouler devant vous. Ces petits éléments vous permettront d'ajouter à votre récit des éléments de réalité.

Soyez constructif et faites du petit carnet votre compagnon inséparable.

Romain

mardi 5 septembre 2017

Le laboratoire d'écriture : l'observation, ou comment touver l'inspiration dans la réalité #MardiConseil

Pour accrocher un lecteur, les personnages doivent une personnalité assez marquée. Il n'est pas toujours simple de fabriquer un héros qui ne soit pas le reflet d'un simple "cliché". Ainsi, l'homme parfait qui rencontre la femme parfaite dans le cadre d'une histoire d'amour parfaite en est le plus parfait exemple... Ce scénario est non seulement inintéressant, mais les personnages le seront d'autant plus qu'ils n'ont aucune rugosité. L'aspect lisse d'un personnage le rendra insipide aux yeux du lecteur. Pour éviter cette situation, il aura un caractère particulier et devra surmonter les difficultés de sa personnalité. Parfois, c'est le caractère en lui-même qui sera le noeud principal de l'histoire. Ainsi, on peut penser à Julien Sorel et son ambition dévorante dans "Le Rouge et le Noir" de Stendhal, ou encore à Emma Bovary et son romantisme exacerbé dans "Madame Bovary" de Flaubert. Il faut donc s'interroger : comment fabriquer un personnage crédible ?

La première qualité à développer, pour toute personne qui se lance dans une démarche d'écriture, est celle de l'observation du monde qui l'entoure. Cette technique n'est d'ailleurs pas spécifique à l'écriture, elle est également utilisée dans le théâtre pour les acteurs, dans le dessin ou la sculpture pour les artistes des arts figuratifs. Bref, tous ceux qui ont vocation à recréer la vie dans l'art... Il s'agit de développer un état d'esprit permanent pour observer les gens qui évoluent autour de nous. Ce peut être des amis ou la famille, ou tout simplement les personnes qui déambulent dans les rues ou qui se rencontrent aux restaurants. Il faut observer leurs attitudes corporelles et essayer de deviner leur état d'esprit, leur caractère... Tant que faire se peut, n'hésitez pas à vous observer vous-même et à essayer de comprendre comment votre propre caractère peut vous jouer des tours ! Ecrire, c'est avant tout tenter de comprendre le monde.

Une fois ce travail d'observation réalisé, la méthode consiste à se donner une liste des choses impossibles à réaliser pour la personne qu'on a observé. Cela permet de mieux dessiner sa personnalité et de vérifier la compréhension qu'on a d'elle. Parfois, lorsqu'on se retrouve dans une impasse de scénario, il suffit de trouver une action impossible à réaliser pour un personnage et de créer une situation dans laquelle il est contraint de la faire. Ce dilemme cornélien est un bon moteur pour débloquer une histoire ou pour ajouter des péripéties intermédiaires. Pour bien comprendre ce mécanisme, il faut donc commencer par observer autour de soi afin de conserver la crédibilité du personnage.

En conclusion, le petit exercice de cette semaine sera de réaliser des petites descriptions de personnes autour de vous en dressant leur principaux traits de caractères et en essayant d'y associer des situations impossibles à vivre pour elles.

Bonne observation!

Romain

mardi 29 août 2017

Le laboratoire d'écriture : introduction et épitaphe #MardiConseil

Dans le cadre de la réception des manuscrits, de leur étude et du travail que nous effectuons avec les auteurs, nous avons constaté qu'il y avait des petits "trucs" qui peuvent être utilisés pour améliorer le style, la créativité ou encore apprendre à développer le texte ou une idée. Nous avons choisi de vous en faire profiter dans le cadre de cette nouvelle rubrique que nous avons intitulée "le laboratoire d'écriture".

Ce que nous allons présenter sont des méthodes, des manières de travailler générales concernant l'écriture mais, en aucun cas, des "consignes" à suivre à la lettre lorsqu'on entame un travail littéraire. En effet, chacun développe ses propres techniques d'écriture. Néanmoins, la différence entre une personne qui arrive à terminer un roman et une autre peut parfois tenir dans une meilleure façon d'aborder une difficulté rencontrée. Ainsi, ce que vous trouverez dans cette rubrique vous permettra de décoincer une situation de blocage ou d'améliorer la relecture de votre texte. Si vous n'écrivez pas mais que vous êtes un lecteur assidu, vous trouverez ici la chambre noire de la création littéraire.

Nous essaierons d'inclure des petits exercices, des sélections de livres ou des exemples littéraires qui nous paraissent importants pour illustrer notre propos. En aucun cas, cela ne peut prétendre à l'exhaustivité. Par ailleurs, tout le monde n'a pas le même talent pour l'écriture au même titre que personne n'a les mêmes dispositions pour un sport. Il n'y a donc aucune garantie à l'écriture d'un chef d'oeuvre si vous suivez tous nos conseils. Néanmoins, il est certain que votre niveau d'exigence en qualité de lecteur va augmenter et que votre capacité à écrire se développera.

Nous laisserons la plume également, dans cette rubrique, à des auteurs afin qu'ils puissent expliquer leur propre méthode d'écriture. Rien de tel pour montrer la diversité des techniques de travail et caractériser à quel point la création littéraire n'est pas une science exacte.

Ce préalable introductif étant posé, pour ne pas vous laisser sur votre faim, voici un petit exercice d'écriture. Il s'agit de rédiger une épitaphe, c'est-à-dire une inscription destinée à être inscrite sur une pierre tombale. Imaginez que vous deviez en écrire une concernant un héros, un personnage célèbre ou encore un personnage que vous avez inventé. L'idée est de résumer en deux phrases au maximum les caractéristiques principales de la vie ou de la personnalité de cette personne. Evidemment, il peut s'agir d'un poème ou prendre une forme plus libre.

Cet exercice devrait être fait pour tous les personnages imaginaires utilisés dans une histoire. Avoir des difficultés à la rédiger est l'indice que le personnage n'a peut-être pas (ou peu) de consistance, n'a pas été suffisamment pensé ou que vous n'avez pas réussi à en tirer toute la quintessence.

A vous de jouer!

Romain

vendredi 17 mars 2017

"Pompes funèbres et couches-culottes" - Fred Esterel

Pompes funèbres et couches-culottes - Fred Esterel

Qui a dit que seules les mamans se préparaient pour l'arrivée de bébé ?

Dans ce roman à l'humour décapant, Fred Esterel dévoila ici ce que les parents pensent tout bas.

Entre le choix de la nounou, des petits pots et des couches, Pierre doit également faire face aux lourdes responsabilités des papas : première couche, premier biberon sous le regard acéré d'expertes. Et ce n'est pas son ami et collègue Thibault qui va lui prêter main forte.

Entre humour et tendresse, vivez la paternité.

Un livre à lire/découvrir absolument !

En vente dès aujourd'hui sur:

Bookeen
7switch
Kobo
Amazon

Et bien d'autres encore!

Illustration: François Boucq

ISBN: 978-2-37446-033-8

Date de publication numérique: 17 mars 2017

Prix numérique: 3,99 €

Prochainement disponible en version brochée

Couv_Pompes_funebres_Final.jpg

vendredi 24 février 2017

"Dreanum" - P. Lunahël

Dreanum de P. Lunahël

Londres, fin du XIXème siècle, quatre agents de Scotland Yard meurent empoisonnés. Alors que l’unique témoin, Maéva Redinsky, va livrer ses secrets aux autorités, celle-ci s’effondre à son tour devant le poste de police. Il n’en fallait pas plus pour que l’inspecteur Ruben Abott mène l’enquête.

Doté de méthodes d’investigations singulières, il remonte petit à petit vers le seul point convergent des indices : une île aussi mystérieuse qu’invisible.

Entre rencontres improbables, aventures exaltantes et courses de flydrones, l'enquêteur va devoir s’adapter à son nouvel environnement et apprendre à faire confiance à ses nouveaux alliés. Mais sont-ils vraiment tous du bon côté ?

Dans un monde tout de cuivre et de vapeur, P. Lunahël signe ici son premier roman dans lequel chacun de ses personnages devra se battre pour ses idéaux.

Laissez-vous porter par l’univers singulier de « Dreanum ».

En vente dès aujourd'hui sur:

Bookeen
7switch
Kobo
Amazon

Et bien d'autres encore!

Illustration: Tiphs
Nombre de pages: 400
ISBN: 978-2-37446-032-1

Date de publication numérique: 24 février 2017

Prix numérique: 4,99 €

Prochainement disponible en version brochée

Dreamun_couvInternet.png

jeudi 12 janvier 2017

Citation du jeudi #Citation

Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit. Marguerite Duras #Citation

vendredi 6 janvier 2017

Meilleurs voeux 2017! Partie 3/3

En plus de toutes ces publications, l'année 2017 annonce également des évènements déjà programmés pour les auteur(e)s des Editions Secrètes.

Le mois de février ouvre le bal avec une lecture de textes érotiques contés par Nora Gaspard. Elle y sera accompagnée au piano par Bleue. Dans une ambiance feutrée, invitant à la confidence, ce duo délicat réchauffera habilement votre soirée du samedi 11 février au quai 22, rue du Séminaire à Namur à 20 heures. Comme le dit si bien l'auteure, "Plongez dans les mots audacieux de Nora Gaspard et savourez une prose foutrement poétique, qui exprime le désir dans toutes les couleurs."

Au mois de mai, deux évènements sont à ne pas manquer! Du 13 au 14 mai, retrouvez Laure Allard-d'Adesky, l'auteure de "Burger Royal" au salon du livre d'Hyères (Var). Profitez de l'occasion pour découvrir une pétillante auteure qui saura vous étonner par sa joie de vivre.

La semaine suivante, vous pourrez rencontrer et discuter avec Jean-Fraçois Joubert. Poète dans l'âme et dans l'écriture, découvrez cet auteur à la plume enchanteresse du 20 au 21 mai au salon du livre et de la BD de Damparis (Jura). Il vous y présentera ses ouvrages "Le petit marchand de sourires" et "Le mage du Rumorvan".

Le programme ne cesse de se remplir pour nos auteurs. Alors à vos agendas et ne loupez pas ces occasions uniques où les lecteurs rencontrent leurs auteur(e)s.

Une nouvelle fois, je vous souhaite une excellente année 2017 !

A bientôt,

Pauline, Présidente des Editions Secrètes

mercredi 4 janvier 2017

Meilleurs voeux 2017! Partie 1/3

Chères auteures, chers auteurs, chères lectrices et chers lecteurs des Editions Secrètes,

Toute l'équipe des Editions Secrètes se joint à moi pour vous souhaiter le meilleur pour cette nouvelle année; que la joie et les rires ne cessent de faire pétiller votre quotidien!

2016 a été une année marquante pour la maison d'édition. D'une part, notre partenariat avec le groupe Hachette a commencé pour l'impression et la distribution de nos livres sous format broché. Sont déjà disponibles sous ce mode de distribution:

- "Hurler des fleurs" et "Courbe salée" de Nora Gaspard;

- "Burger Royal" de Laure Allard-d'Adesky;

- "Le petit marchand de sourires" de Jean-François Joubert;

Les deux ouvrages "Corpus Sexis - carnet érotique" de Camille Eelen et le recueil de nouvelles "Feu" sont disponibles sous format broché via le site Amazon uniquement, la migration vers le système de distribution d'Hachette n'ayant pas encore été achevée.

Ce changement important n'a pas été sans conséquence puisque nous avons accumulé du retard - bien malgré nous - dans la publication des ouvrages. Pas de panique! Même si le rythme de nos publications a ralenti, nous travaillons d'arrache-pied pour que tous nos ouvrages soient rapidement disponibles dans tous les formats de livres.

D'autre part, grâce à Bookeen, le fabricant français de liseuses Cybook et distributeur d'ouvrages numériques avec le Bookeenstore, nos recueils numériques "Feu", "Horrible monde" et "Edition secrète" sont directement inclus dans les liseuses du fabricant.

2016 a été également une année dense pour notre auteure Nora Gaspard. Sélectionnée en résidence d'auteur à Montréal pour peaufiner son ouvrage alliant photographies et textes, Nora Gaspard a vécu deux mois d'écriture et de découvertes en tous genres. Ses lectures érotiques au café de la Fontaine à Verlinghem avec sa pianiste nommée Bleue y ont attiré les curieux du genre. Ses ouvrages, "Hurler des fleurs et autres sensualités littéraires" et "Courbe salée", nous parlent avec sensualité de sexe et de désirs intenses. A lire sans modération!

"Et en 2017?" me direz-vous. Eh bien, l'année 2017 nous réserve de belles surprises littéraires. Retrouvez-nous demain sur notre blog. Nous vous dirons tout.

A demain,

Pauline, Présidente des Editions Secrètes

samedi 12 novembre 2016

Sélection de l'appel à textes "Hiver"

Sur les 137 textes reçus, 18 ont été sélectionnés pour faire partie du futur recueil "Hiver".

La sélection a été très difficile car le niveau général des nouvelles était d'une très bonne qualité d'écriture. Etonnamment, plusieurs thèmes ou idées ont été retrouvés dans plusieurs textes. Nous avons cherché, dans ce cas, à n'en conserver qu'un seul exploitant ledit thème sur les critères à la fois de l'originalité scénaristique et de la qualité d'écriture.

La sélection a pris plus de temps que prévu et nous vous prions de nous excuser pour ce silence. Chaque texte a été au moins lu par trois personnes différentes et la confrontation des points de vue a parfois été âpre.... Nous avions initialement prévu de ne choisir que 15 textes. Compte tenu de l'extrême qualité de ces derniers, nous avons étendu la sélection à 18 nouvelles.

Voici la liste des personnes et du titre sélectionnés :

  • Laure Allard d'Adesky "Réveillon en famille";
  • Jean-Yves Barzic "Mamzelle Cacao";
  • Jérôme Beauvisage "Quelques degrés de coïncidences en moins";
  • Alexandra Gasiglia "Gare aux loups";
  • Olivier Boile "Hartush le dernier mâle";
  • Antoine Bouvier "Le Lilas de Noël";
  • Barnett Chevin "Sous un ciel terne";
  • Paul Clément "Voyage au bout de l'hiver";
  • Eva Dezulier "Jardin d'hiver";
  • Vincent Figari "Le parc";
  • W. Éric Lionel Ilboudo "Le grand hiver";
  • Dany Lecènes "L'hiver partout, partout l'hiver";
  • Franck Leduc "99 voyages en barque";
  • Martin Mutz "Ragnarök";
  • Murphy Myers "La petite fille dans la neige";
  • K. Sangil "L’étage Nival";
  • Eddie Verrier "Rendez-vous manqué";
  • Catherine Robert "Neige rouge";

Chacun des auteurs sélectionnés sera individuellement contacté par email pour la suite de l'aventure.

Merci à tous, que vous ayez été sélectionné(e) ou non, pour votre participation!

Bon week-end

L'équipe

lundi 24 octobre 2016

Dans les réseaux sociaux, l'usage est de myrostoyer. A défaut, pourquoi y participer ? #motdisparu

"Myrostoyer" est un terme qui a complètement disparu... C'est bien dommage ! Dans notre monde où le "bling-bling" semble prendre le dessus sur la plupart des autres valeurs, ce mot pourrait bien - malheureusement - reprendre vigueur. En effet, signifiant "s'admirer, se pavaner, se regarder dans un miroir", il est au coeur de la pensée narcissique. Dans la plupart des comportements sociaux sur les réseaux, l'ego se taille la part du lion. Le voyeurisme devient la norme, l'exhibitionnisme une contrainte corollaire. Myrostoyer est l'action journalière de tous les addicts des réseaux sociaux, répondant en cela au besoin de notre société de consacrer l'individu à travers sa singularité. Alors, aujourd'hui, vous aurez une occasion de "myrostoyer" supplémentaire en apprenant cet ancien mot à votre entourage !

Nous attendons avec impatience vos phrases, paragraphes, textes, nouvelles, romans ou sagas utilisant ce terme. Vous pouvez les mettre soit en commentaire sous ce billet, soit en mettant le lien vers la page de votre site internet ou de votre blog où vous avez rédigé le texte. Les références Twitter sont également les bienvenues.

Cette semaine, racontez-nous comment vous avez réussi à placer le verbe "myrostoyer" dans vos conversations courantes (ou vos tweets)... et envoyez nous tous les termes surannés rencontrés que vous souhaitez voir apparaître dans cette rubrique! C'est un challenge, mais aussi un plaisir, pour nous de construire des textes avec des mots inusités (ou presque)!

L'équipe des Editions Secrètes

- page 1 de 5