jeudi 18 mai 2017

Salon du livre de Damparis : rencontrez Jean-François Joubert !

Les 20 et 21 mai aura lieu un salon du livre à Damparis où vous pourrez rencontrer Jean-François Joubert en dédicace du petit marchand de sourires et du Mage du Rumorvan.

Toutes les informations sur le site de la ville de Damparis.

lepetitmarchanddesourires_3.jpg

LemageduRumorvanv3.jpg

jeudi 4 mai 2017

Citation du jeudi #Citation

"Il n'y a pas de génie sans un grain de folie." Aristote #Citation

mardi 2 mai 2017

"Lettres à un jeune poète", Rainer Maria Rilke #Chronique #MardiConseil

Titre: « Lettres à un jeune poète »
Auteur: Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke est un homme de lettres qui fut poète, écrivain et dramaturge. Parmi toutes les œuvres publiées, l'une d'entre elles est un peu à part et jouit d'une notoriété toute particulière : les lettres à un jeune poète. Il s'agit de la publication d'une partie de sa correspondance avec un jeune officier militaire qui lui demandait de lui indiquer si sa poésie était bonne. Le jeune homme, en effet, doute, après avoir essuyé quelques refus de publication par des revues littéraires.

Rainer Maria Rilke lui répondra qu'il est nécessaire de comprendre d'où vient son désir d'écriture. A travers cette réponse développée de différentes manières, il nous entraîne dans une réflexion universelle sur le principe même de la création artistique. Au-delà de cette concrétisation de l'homme dans des formes artistiques, Rainer Maria Rilke parle à notre âme et nous montre le chemin vers celui du développement intérieur.

Ce livre, très court, se lit avec plaisir. Il y a un côté à la fois voyeur et confident dans cet ouvrage où le lecteur se laisse prendre facilement par ce jeu de réponses à des questions qu'il pressent comme siennes, rapidement nous ne sommes plus le lecteur mais bien l'interlocuteur auquel répond Rainer Maria Rilke. Un ouvrage indispensable dans toute bibliothèque. Bonne lecture!

Romain

jeudi 27 avril 2017

Citation du jeudi #Citation

"La plume est la langue de l'âme." Miguel de Cervantès #Citation

jeudi 20 avril 2017

Citation du jeudi #Citation

"Les gouvernements suspectent la littérature parce qu’elle est une force qui leur échappe." Emile Zola #Citation

mardi 18 avril 2017

"Le jour où j'ai passé l'arme à droite" de Franck Leduc, version brochée disponible! #Chronique #MardiConseil

couv_finale.jpg

Recette miracle pour la bonne humeur :

  • Prenez un héros banal : Anton Buridan;
  • Ajoutez-y une entreprise de pompes funèbres malhonnête;
  • Saupoudrez d'un peu de filous en mal de reconnaissance;
  • Mélangez avec une entreprise de kidnapping honnête;
  • Malaxez le tout copieusement.

Lisez immédiatement et sans modération la composition obtenue.

Vous obtiendrez des éclats de rire et un sourire persistant.

Version numérique : 3,99 euros TTC

Disponible en version brochée au prix de 15,00 euros TTC. Pour l'acheter, rendez-vous dans toutes les bonnes librairies muni de l'ISBN : 978-2-37446-018-5

Franck Leduc

Une scolarité scientifique traditionnelle et exemplaire. Une réussite professionnelle en conséquence. Logique. Un honnête père de famille. Pourtant... Qui imaginerait que, dès la nuit tombée, tel mister Hyde, Franck Leduc se transforme en un écrivain fantasque aux univers variés. Le paradoxe de sa personne réside dans sa capacité à réinventer le quotidien: les situations les plus loufoques ou ubuesques surgissent naturellement, sous sa plume, avec toute la précision horlogère dont le réel est capable.

Vous aimez être surpris et rire aux larmes en découvrant des personnages se retrouver prisonniers de leurs propres pièges ? Vous voulez vibrer avec eux lorsqu'ils seront en prise avec un réel tout aussi absurde que ne peut l'être la vie ? Faites confiance à Franck Leduc pour vous guider dans le dédale du monde, vous montrant scène après scène, les tableaux imaginaires qu'il a écrits pour vous.

Retrouvez le dans une "interview" sur l'Atrium ou en lisant ses nouvelles "Les bruits des cailloux sur la glace" dans Horrible Monde et "99 voyages en barque" dans Hiver.

L'équipe

mardi 11 avril 2017

"Sortilèges et autres contes crépusculaires" Michel de Ghelderode #Chronique

Titre: Sortilèges et autres contes crépusculaires
Auteur: Michel de Ghelderode
Première publication: 1947

Ces cris inhumains achevèrent de m'éclairer. Et je criai, vers la mer, ce cimetière intracé :

- Vous n'étiez pas des âmes, il n'y a pour vous ni purgatoire ni limbes, il n'y a pour vous aucune prière possible, puisque vous étiez morts avant toute existence, innocents non procréés et rendus à la cornue, hors toute connaissance, et moins savants qu'une algue... Sans destinée, sans attaches, une secrète attirance vous a menés vers moi, qui suis peut-être comme vous un produit d'amours imperméables, mais qui a trompé ses impudiques auteurs... Adieu!...

Et je tournai le dos à l'horizon marin, recommençant ma fuite, à rebours cette fois...


Michel de Ghelderode est un auteur belge, né dans les Flandres. Son enfance a été bercée par les contes que lui racontait sa mère. Poète, homme de théâtre et conteur, ses talents d'homme de lettres sont variés. Muni d'une imagination puissante, il construit des univers oniriques, souvent baroques et fantastiques, qui font parfois penser aux tableaux de Jérôme Bosch.

Dans ce recueil de douze nouvelles, Michel de Ghelderode interroge l'esprit en le confrontant au surnaturel. Son style et son phrasé saisissent en quelques mots une idée, une émotion ou un lieu. On se laisse emporter par son lyrisme littéraire et ses histoires abracadabrantesques. Partez donc en voyage dans la Belgique brumeuse, aux histoires fantastiques, avec ce petit recueil. Vous ne regretterez pas ce petit détour dans les coins sombres de l'âme.

Bonne lecture!

Romain

jeudi 6 avril 2017

Citation du jeudi #Citation

"L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites." Albert Camus #Citation

jeudi 30 mars 2017

Citation du jeudi #citation

"Il ne vaut pas la peine de vivre si l'on n'a pas un bon ami." Démocrite #citation

mardi 21 mars 2017

"La philosophie dans le boudoir", Marquis de Sade #chronique

Titre : La philosophie dans le boudoir
Auteur : Marquis de Sade
Date de la première parution : 1795

Il y a des auteurs qui sentent le soufre, des livres qui fleurent bon l'interdit... Et il y a la réunion des deux dans l’œuvre du Marquis de Sade. Parmi ses ouvrages, l'un d'entre eux, est révélateur de ses idées : la philosophie dans le boudoir. Dans cet opus, on rencontre Eugénie qui vient se faire initier aux joies de l'amour. Bien évidemment, ce dernier terme est utilisé dans son sens le plus pragmatique. La notion de l'amour "romantique" tel que nous le concevons actuellement est une invention récente. Du temps du Marquis de Sade, il n'y avait pas de conception amoureuse autre que physique. Le texte présente évidemment un nombre de luxures variant de la plus sobre à la plus choquante. Âme sensible s'abstenir !

Au-delà des "divertissements amoureux", Dolmancé, le personnage principal, se livre à une véritable critique de la société et de ses mécanismes. Il prône l'athéisme, l'égalité entre les sexes et la contraception comme étant la clef de la libération de la femme... Autant de thèmes modernes qui, pour certains passages, n'ont plus l'aspect choquant qu'ils pouvaient avoir en leur temps.

Cet autre versant du libertinage, moins connu, était pourtant l'un des plus importants : la critique sociale. En 1795, mettre une femme sur un pied d'égalité avec les hommes était une hérésie. N'oublions pas que, dans les salons, les femmes "savantes" dissertaient intelligemment sur le fait qu'il ne fallait pas laisser le droit de vote aux femmes, trop soumises à leurs passions et incapables de raisonner...

Lire le Marquis de Sade nous permet d'appréhender les progrès réalisés dans notre société, mais également de mesurer parfois l'étendue des limitations actuelles de nos libertés. Si les rapports sexuels dévergondés abondent dans son œuvre, n'était-ce pas pour déguiser de manière choquante des propos qui étaient tout simplement intolérables pour son époque ?

En tout cas, une chose est sûre : le Marquis de Sade n'a pas fini de faire parler de lui. Ses conceptions le rendent bien plus modernes que ce que nous sommes prêts à accepter dans notre société.

Bonne (re)découverte!

Romain

- page 1 de 11