"Le Tour du monde en quatre-vingts jours", Jules Verne #Chronique #MardiConseil

Titre: Le tour du monde en 80 jours
Auteur: Jules Verne
Première publication: 1872

Jules.jpeg

Est-il seulement nécessaire de vous faire un résumé de ce classique de la littérature française ? Philéas Fogg, gentleman anglais au flegme légendaire, décide de faire le tour du monde en quatre-vingts jours, afin de prouver à son "Reform-club" que cela est possible. Une question d'honneur, comprenez bien! Suivi de son valet, ce pur British nous fera vivre des aventures incroyables.

« Donc, ajouta-t-il en consultant un calendrier de poche, puisque c'est aujourd'hui mercredi 2 octobre, je devrai être de retour à Londres, dans ce salon même du Reform-Club, le samedi 21 décembre, à huit heures quarante-cinq du soir, faute de quoi les vingt mille livres déposées actuellement à mon crédit chez Baring frères vous appartiendront de fait et de droit, messieurs. »

Un des éléments qui a attiré mon attention dans cet ouvrage est la construction des personnages. Chacun d'entre eux possède une identité et une psychologie propre et reste cohérent du début à la fin. Prenons l'exemple de Philéas Fogg qui m'a semblé être un métronome vivant durant tout le voyage, tandis que Passepartout, lui, est un homme simple qui arrive à se sortir de toutes les situations. Nous rencontrons bien d'autres personnages au fil des aventures, tous aussi uniques les uns que les autres.

Retards, désagréments, imprévus... Tout s'enchaîne à un rythme endiablé ponctué d'humour et d'ingéniosité. Le voyage ne laisse pas une minute aux personnages pour visiter les lieux. C'est donc Jules Verne qui décrit magnifiquement les paysages, coutumes locales et autres détails, permettant aux lecteurs de s'imprégner entièrement du périple.

En effet, remettons l'ouvrage dans son contexte historique : fin du XVIIIe siècle, c'est le début de la Révolution industrielle lorsque « Le Tour du monde en 80 jours » est publié. Grâce à une solide documentation, Jules Verne a su retranscrire la notion de voyage tout le long du livre. Force est de constater qu'il est plus simple de voyager de nos jours qu'à l'époque de Jules Verne. Alors vous me direz que ce classique est un peu dépassé, voire obsolète... Eh bien ne vous y trompez pas! L'ouvrage n'est-il pas un merveilleux retour dans le temps ?

J'ai pris énormément de plaisir à lire ce roman d'aventure et je le conseille à toutes les personnes aimant ce type de roman.

Bonne lecture!

Pauline