Jean-Paul Toorop

Jean-Paul Toorop n'est pas mécanicien... Pourtant, lorsqu'on découvre son univers, on se laisse embobiner assez rapidement par la construction de ses écrits. Chaque détail est pensé. Tout s'organise et s'emboîte comme s'il s'agissait de la mécanique d'une horloge. Précis et rigoureux, ses mots et ses phrases mènent le lecteur par le bout du nez, sans jamais lui donner la sensation d'être guidé. Jean-Paul Toorop n'est pas mécanicien, ou alors, un mécanicien particulier, un mécanicien de l'imaginaire...

Sa publication

"Le marché de l'interlope" dans notre recueil de nouvelles Horrible Monde

L'équipe